Le Principe

BioCoin est un programme de fidélité basé sur une blockchain et son actif numérique Biocoin (BIO), appelé aussi “pièce”, “jeton” (token) ou de manière plus répandue “crypto-monnaie”.

Le programme de fidélité a été créé par LavkaLavka, une coopérative agricole russe connue en Russie. Ce site en français est dédié aux francophones et sert de relais pour la diffusion du projet en Europe.

Cette idée est la combinaison de plusieurs facteurs, le premier étant la profonde volonté de soutenir les fermiers bio, les petites et moyennes structures qui nous nourrissent depuis n’importe quel endroit de la planète, et qui ont souvent du mal à trouver des financements auprès des banques classiques.

La coopérative LavkaLavka, née en 2009, a mis en place un réseau solidaire de petits producteurs locaux, d’abord autour de Moscou, puis au fil des ans, plus loin, tel un cercle concentrique. La terre russe retrouve peu à peu des légumes oubliés et répond enfin à la demande de plus en plus forte, là-bas aussi, en produits naturels. Préserver à la fois sa santé et la nature est aujourd’hui indispensable si l’on espère un avenir aux conditions de vie plus favorables.

Pour aider les petits producteurs locaux et plus largement tout projet s’inscrivant dans une démarche écoresponsable, les fondateurs de LavkaLavka – dont le charismatique Boris Akimov (lui-même fermier) – ont eu l’idée de se saisir des nouvelles technologies, sachant que l’avenir proche est à la blockchain, en imaginant un logiciel pour un programme de fidélité basé sur une blockchain et accompagné de son propre instrument financier.

Un module universel associé à un programme de fidélité pour récompenser les clients en biocoins : c’est le principe de base du projet de la start-up Biocoin.

Depuis environ dix ans, les monnaies numériques, notamment le bitcoin, ne cessent de faire parler d’elles. Mais de leur réelle utilité, en dehors d’une spéculation profitable à certains, on ne parle jamais. Et pour cause. Parmi ces centaines de cryptos, il existe beaucoup de mauvais projets qui occupent le terrain dans l’unique but de spéculer. C’est ainsi.

Savoir faire la part des choses…

Les fondateurs de LavkaLavka, créateurs du projet BioCoin, considèrent qu’il n’y a pas que l’enrichissement personnel dans la vie, et que la nourriture est la véritable richesse dont nous devons préserver la qualité et la proximité.

Ce programme de fidélité fonctionne sur le même principe qu’un programme de fidélité classique, qui vous donne des points par exemple. L’écosystème BioCoin permet aux partenaires de proposer à leurs clients une “récompense” à hauteur d’un pourcentage préalablement instauré selon le choix de chaque adhérent pour qui l’accès à cette plate-forme est gratuit. Les clients qui reçoivent des biocoins, voient du coup leur pouvoir d’achat augmenter. Ils peuvent ensuite soit les dépenser à nouveau dans les établissements bio ou entreprises écologiques, soit les revendre sur le marché boursier des crypto-monnaies, soit les garder comme une rente.

Mieux encore, ils peuvent très bien décider de rassembler une cagnotte pour créer un micro-crédit entre amis ou au sein d’une association afin de prêter une somme dans le cadre d’un éco-projet ayant besoin de se développer. Et ainsi de suite. Le cycle du Biocoin se met alors à trouver son sens.

Plus le nombre de partenaires adhérant à la plate-forme BioCoin augmentera, plus la valeur du Biocoin augmentera, plus les personnes y trouveront leur compte. Le but est d’inciter les entreprises à se tourner vers une démarche écologiquement responsable.

Et en toute logique, les consommateurs auront davantage envie d’acheter dans des lieux où ils peuvent recevoir des Biocoins en bonus ; qu’ils règlent leurs achats ou consommations en biocoins ou dans la devise de leur pays, peu importe.

Dans ce véritable écosystème, tout le monde est gagnant ! À commencer par les fermiers, les premiers que nous devrions remercier pour nous apporter le meilleur de la terre !

Pour découvrir ce projet humain, utile et génial, lisez notre Livre Blanc.