Lancement de l’ICO : Jour-J pour BioCoin

C’est aujourd’hui 1er novembre, le lancement de l’ICO (initial coin offering) du projet BioCoin, créé par une entreprise bien réelle, LavkaLavka.
Boris Akimov, lui-même fermier bio et cofondateur de la coopérative et du projet BioCoin, a lancé officiellement la vente de jetons ce mercredi à Moscou, à l’Université russe d’Économie (Plekhanov), en présence de nombreux représentants officiels, ainsi que de l’ambassadeur de Chine, puisque cette conférence s’est tenue dans le cadre du Forum “Russie-Chine, et perspectives d’intégration internationale” (BioCoin développe aussi un projet en Extrême-Orient, une région vierge biologiquement cultivable et proche de la Chine…).

Résumé

BIO est le tout premier jeton dont le support légal est fourni par Élina Sidorenko, qui soutient BioCoin sur un plan juridique – par ailleur à la tête du Groupe d’Évaluation du Risque des Cryptomonnaies au Parlement (Douma).

La plateforme BioCoin est déjà utilisée (environ 50 entreprises dans le monde s’en servent déjà ou se préparent à le faire).

Le jeton est déjà ajouté aux altcoins sur les bourses de change telles que Livecoin, Yobit, Profit… (et bientôt Bittrex).

Gordeev (de la société Decenter) est également un conseiller très actif sur le projet. Les fondateurs du SibCoin (moins connu en Europe) ont apprécié le fait que la valeur de leur crypto-monnaie SIB a augmenté de plus de 200 fois en deux ans d’utilisation, et prennent part aujourd’hui au projet BioCoin.

La prévente de Biocoins qui vient de se terminer à déjà permis de récolter 3 millions de dollars.

L’Agence de notation DigRate a positivement accordé à l’ICO de BioCoin une note de A2, signifiant une absence de fraude.

Des portefeuilles crypto (téléchargement ici) fonctionnent sur toute plateforme et possèdent même une bourse interne pour les bitcoins et les ethereums.

Le projet BIO basé sur une plateforme blockchain pour attirer les investissement a été récemment presenté au Premier ministre russe Dmitri Medvedev. La Fédération de Russie est aujourd’hui ouverte à toute opportunité dans ce domaine, sachant que BioCoin planifie des projets réellement concrets pour le développement des territoires.

Il s’agit d’un système de règlement mutuel, de coopération financière, de financement et de développement de petites entreprises écoresponsables. La dimension “petite” est très importante à nos yeux, pour rester localement crédible. La qualité de production alimentaire est à la base du projet BioCoin.

Encore mieux :

Le 30 octobre, s’est tenue une réunion tripartite avec les créateurs de Biocoin, la RTS et des représentants de la Banque centrale. Nous avons découvert au cours de la réunion que notre projet BioCoin a contribué à des actions de la Banque centrale qui du coup a accéléré ses plans et va créer prochainement une pépinière de différentes entreprises travaillant déjà sur le thème des technologies de crypto et de la blockchain. La coopérative Lavkalavka, avec sa petite start-up et ses biocoins sous le bras, sera la première à rejoindre cet incubateur.

Enfin :

Jusqu’au 3 novembre, l’offre des jetons sur biocoin.bio/fr est de 40 BIO pour 1 dollar US. Il faudra être rapide car à partir du 4 novembre, ce sera 35 BIO pour 1 dollar…

Rappelons que c’est une première et que le jeton BIO est légal. Nous sommes fiers que Boris Akimov et son équipe soient arrivés jusqu’ici. Pour une fois, des fermiers bio ont refusé le sort des petites structures et ont créé de quoi fédérer un réseau mondial en se servant des dernières technologies.

L’ICO est peut-être russe, mais la démarche est coopérativement universelle pour soutenir l’agriculture biologique en priorité. Voilà de quoi faire réfléchir tous les agriculteurs bio du monde, lesquels selon les pays sont parfois méprisés par les autorités en termes d’aide financière et autres subventions…

Pour suivre les aventures de cet ambitieux projet vert et durable, vous avez notre page Facebook et un compte Twitter en francais.

L’histoire ne fait que commencer !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *