BioCoin a passé janvier avec sérénité

1. > l’Initial Coin Offering de BioCoin
Au 31 janvier, 11.7 millions de dollars récoltés. L’ICO se termine le 18 février. Plus que trois semaines pour investir dans l’avenir ! Et aider le projet BioCoin à se développer et à mettre en place ses objectifs. La page d’accueil du site biocoin.bio a fait peau neuve et montre entre autres, la progression de la feuille de route (roadmap). La page d’accueil des versions EN et FR seront actualisées courant février. Une version italienne doit voir le jour.

2. > Bienvenue aux partenaires du système de fidélité !
En janvier, le site francophone de BioCoin a ajouté une page consacrée à présenter la liste des partenaires actuels du programme de fidélité BioCoin. Celle-ci est bien sûr actualisée en permanence. Le système est en mode test actuellement et sera intégré complètement à partir du printemps.

3. > BioCoin a commencé une série d’interviews
Tous les partenaires de cette liste sont mis en avant. Nous allons consacrer à chacun un entretien : c’est l’objet de notre nouvelle rubrique “Interviews“.

4. > Boris a expérimenté les biocoins
À la mi-janvier, Boris Akimov est allé vérifier par lui-même le fonctionnement du système de fidélité chez un partenaire BioCoin en emmenant sa petite famille quelques jours en Indonésie au Bandalem Beach Club. Tout s’est très bien passé, il a pu réglé son hébergement, sa restauration et même ses loisirs en BIO, avec au final un bonus en retour : lire les détails du voyage.

5. > Les fermiers russes à Berlin
On a beau vouloir privilégier le local, il y a des pays qui ne peuvent pas toujours faire face à la demande en termes d’alimentation bio – L’Europe malgré tout prévoit une augmentation de 30 % des terres consacrées à la bio d’ici 2020 ; ce n’est pas suffisant, et pour nous le but n’est pas de développer des surfaces géantes mais de privilégier les petites surfaces. En France, il y a encore très peu d’hectares consacrés à l’agriculture biologique ; or la demande explose. Alors en attendant mieux et pour pallier ce déséquilibre, l’importation de produits reste l’alternative. Il se trouve qu’après deux ans de pause, la Russie est de retour à la Foire agricole annuelle “Semaine verte” qui s’est tenue à Berlin du 19 au 28 janvier. L’objectif de cette participation est donc l’opportunité d’étendre certaines exportations russes vers les pays de l’UE. L’exposition russe sur les produits bio n’est pas un hasard : le chef du groupe de travail pour le complexe agro-industriel du comité de l’Est de l’économie allemande, Per Brodersen, pense que précisément ces produits auront des chances préférentielles sur le marché des produits alimentaires de l’UE. Les petits agriculteurs russes auront plus de marchés pour leurs produits de qualité. Soulignons qu’avec la filière LavkaLavka, ce qui est proposé est rigoureusement contrôlé.

6. > Intervention de Boris au WBC Summit
Le 27 janvier, le World Blockchain and Cryptocurrency Summit (Sommet mondial de la Blockchain et de la Cryptomonnaie) a réuni beaucoup d’acteurs de haut niveau pour discuter de ces nouveaux tournants implicant peut-être des régulations, en tout cas des réflexions : monnaies numériques, blockchain (chaîne de blocs), jetons, bitcoins, altcoins, etc. Boris, CEO de BioCoin a bien a abordé le rôle du système BioCoin. Pour ceux que cela intéresse, vidéo de la journée complète (8h) du sommet : la session où intervient Boris Akimov (aux côté d’ailleurs de Herman Klimenko, monsieur Internet du gouvernement), démarre à 6h27min. Certains intervenants parlent en anglais. + Petite interview de Boris en anglais.

7. > Plus de peur que de mal
À  la demande d’un tiers, le bureau des procureurs de Lefortovo a tenté fin janvier de porter plainte contre Roskomnadzor (le service fédéral pour la supervision des communications, des technologies de l’information et des médias) exigeant de bloquer nos sites Biocoin. La raison en est un combat contre les Bitcoins (mais comment pouvez-vous combattre quelque chose qui n’est pas encore interdit ?). Or nos Biocoins sonnent similairement aux Bitcoins. Les représentants de BioCoin ont été les seuls à se déplacer… Finalement, le tribunal de Lefortovo de Moscou a refusé de bloquer le site de l’ICO de la coopérative LavkaLavka à la demande du parquet. Notre avocat, Michael Uspensky (à droite sur la photo), a expliqué que la réclamation résultait de la consonance entre “bitcoins” et les “biocoins” coopératifs. Et que leur nature n’avait rien à voir. Le tribunal a décidé de ne pas examiner la demande du bureau du procureur. La cour n’a vu aucune violation de la loi russe par notre site Biocoin. Hourra !

8. > BioCoin, partenaire de l’ANO
BioCoin, via LavkaLavka, s’implique concrètement pour faire revivre Teriberka, un territoire sur le chemin de la renaissance grâce à un plan de développement durable sur mesure. En savoir plus ici.

9. > 31 janvier, Boris intervient à la CCI
Boris était invité à parler à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Moscou, lors d’une discussion sur les crypto-monnaies. La salle était remplie de législateurs, prêts à découvrir et à faire découvrir BioCoin. Herman Klimenko (Consultant numérique du gouvernement) a résumé cette session sur sa chaîne Telegram @advisercryptonews.

10. La Russie prête à réguler crypto-monnaies et ICO en 2018
Le ministère des Finances de la Fédération russe prépare un projet de loi qui devrait réglementer les crypto-monnaies, l’exploitation minière, les ICO etc. Le président de la commission de la ouma sur le marché financier prédit que cette loi entrera en vigueur dès septembre prochain.
À noter que la France réfléchit à une régulation des levées de fonds en crypto-monnaie. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a lancé une consultation fin 2017 pour rédiger des pistes. Mais ce n’est pas encore fait et aucune législation contrôle la tenue d’initial coin offering.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *